BAR A CULTURES ET A MUSIQUES

forum de littérature et de musique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ballet blanc et blanc ballet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mombro
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Ballet blanc et blanc ballet   Ven 9 Juil - 12:52



Forum le bar à cultures Administrateurs :mombro, cléopatre
Forum le bar à cultures
Connecté sous mombro | Se déconnecter
en ligne : mombro (plumes en herbes), et 2 inconnus visitent le forum
Inscription Inscription | Profil Profil | Messages Privés Messages Privés | Recherche Recherche | Online Online | Aide Aide | Créer un blog gratuit

forum Index du forum forumplumes en herbes forumBallet blanc et blanc ballet


forumNotification par email | forumPrévenir les modérateurs
Auteur : Sujet: Ballet blanc et blanc ballet Bas
elizabennet
Messages postés : 16
première page
elizabennet
Posté le 27/08/2007 22:16:52 82.240.205.10 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message Envoyer un mail à elizabennet Visiter son site internet elizabennet Send a private message to elizabennet
Si ça vous intéresse, voici le début d'une histoire que j'ai écrite il y a quelques années. C'est une nouvelle policière que j'aimerais retravailler pour en faire un roman. Seriez-vous assez gentils pour lire ce texte et me dire sincèrement ce que vous en pensez? si ça vous intéresse, je vous ferai éventuellement lire la suite (quand elle sera retravaillée).
et si ça me plaît pas j'irai me consoler autrement http://smileyonline.free.fr/images/gif/mod%E9ration/vignette/thumbnails/flute2champ_gif.gif

Ballet blanc et blanc ballet

Giselle l'exubérante, la danseuse exaltée, tout à sa joie d’aimer et d’être aimée... l'heureuse Giselle n'est plus! Il a suffi d'une soudaine révélation – et voilà que de terribles tourments la torturent. Prise de vertiges, elle vacille sur ses pointes. L'indésirable Hilarion s'est offert le plaisir de détruire son rêve : son chevalier servant, le mystérieux Loys, n’est qu’un imposteur. Surgi d'on ne sait où, celui-ci n'est autre que le prince Albrecht; pire encore, il est le fiancé de l'altière princesse Bathilde! Eblouie par ses brillantes élévations, la naïve Giselle s’est laissée séduire au cours d’un pas de deux très enlevé. Elle croyait ses sentiments partagés… Mais son bien-aimé a-t-il jamais éprouvé pour elle plus qu'un trouble passager? Il ne s’est costumé en villageois que par un de ces caprices propres aux puissants ; et sa passion pour elle n'était que mascarade! Giselle tournoie de proche en proche, désespérément. Elle s'adresse à Albrecht, puis à Bathilde - et leurs attitudes respectives ne font que confirmer ses soupçons. Eperdue de douleur, elle se tourne vers ses proches... mais ni sa mère compatissante, ni Hilarion, qui la consolerait volontiers, ni ses amis consternés ne savent lui porter secours; encore moins Albrecht, dont la duplicité l'a brisée à tout jamais. Giselle, poursuivant sa variation tragique, sombre de plus en plus dans la folie. Subitement, elle se saisit de l'épée du prince, un objet de facture noble, au manche ouvragé, à la lame brillante et aiguisée. Fascinée, elle la brandit à bout de bras, la contemple, comme le symbole de la trahison qui l'a perdue. Tous, autour d'elle, dans l'attente de son geste, demeurent figés, n'osant y croire... Sous les yeux d'Albrecht bourrelé de remords, de Bathilde horrifiée, des villageois médusés, Giselle se pourfend le coeur et meurt en quelques soubresauts.
L'acte I s'achève sur un triomphe sans précédent. De mémoire de balletomane, jamais le tomber du rideau n'a été salué par une telle ferveur d'applaudissements, d'ovations, de vivats. Le public semble vibrer à l'unisson des danseurs. Il est vrai que ces derniers se sont surpassés, enchaînant les difficultés techniques avec une rare virtuosité, dans un ensemble sans faille. Vassili Vaslavovitch, directeur de la Danse, est très fier de leur travail. Du corps de ballet aux solistes, chacun d'entre eux mérite sa part de louanges. Quant à Claire Delcourt -alias Giselle - sa prestation s'est avérée au-delà de tout éloge. C'est une très grande artiste, une danseuse de génie. Pour l'heure, sa réputation reste à faire; dans un proche avenir, néanmoins, Claire pourrait bien conquérir la gloire. Elle serait vénérée, adulée dans le monde entier, à l'égal d'une Anna Pavlova ou d'une Margot Fonteyn. Elle quitterait alors l'Opéra, volerait de ses propres ailes. Une perte considérable pour Vassili, qui aimerait la retenir sous sa tutelle. Mais d'ici-là, qui sait? bien des choses peuvent arriver...

http://scrïptural.aceboard.fr
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 28/08/2007 00:17:29
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
c'est enlevé, rythmé et avec du vocabulaire. c'est bien écrit. et les personnages nombreux ( bref complexe mais c'est agréable la complexité). joli style en tout cas! quant à l'histoire bien des choses peuvent arriver! belle mise en jambe et je suis "jaloux" d'une telle écriture. j'aime bien aussi le nom des personnages qui se retiennent pas leur rareté et qui donnent une personnalité précise aux personnages. bravo.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
Bob
Messages postés : 11
première page
Bob
Posté le 03/09/2007 13:30:03 87.65.140.206 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Envoyer un mail à Bob Visiter son site internet Bob Send a private message to Bob
Je suis étonné par deux choses:

le style est très correct, c'est du bon français et des phrases bien construites ça devient de plus en plus rare.

Avec une ortographe presque parfaite ! (Ca c'est devenu une exception!)

Pour le contenu:

Aérer svp... aérer par pitié ! Retours à la ligne, paragraphes distincts... sinon ça ressemble à un pavé qu'il faut vraiment beaucoup de bonne volonté pour lire.

Si possible, écrire plus simple. Relis-toi à haute voix... tu comprendras.

Et chaque fois que tu crées un personnage, essaie de nous le décrire en quelquyes lignes, qu'on puisse au moins l'imaginer. Sinon, on finit rapidement par confondre...

Sinon, tu sais effectivement rédiger... Il ne reste plus qu'à glisser une histoire dans tout ça, avec un peu de suspense.


Amitiés,

Bob

Le monde des humains est un asile de fous, qui n'est lucide que quelques jours par an, pendant la période du Carnaval.

forum Index du forum forumplumes en herbes forumBallet blanc et blanc ballet

Haut
Aller à :
Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
Ajouter une réponse rapide

Ajouter une réponse rapide

Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit
[Analyse d'audience]

_________________
http://bar-a-cultures.aceboard.fr/

http://bar-cultures.monsite.orange.fr/index.jhtml

la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bar-cultures.monsite.orange.fr/index.jhtml
 
Ballet blanc et blanc ballet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAR A CULTURES ET A MUSIQUES :: LE BAR A CULTURES :: Ecrivains en herbe :: créations littéraires et artistiques-
Sauter vers: