BAR A CULTURES ET A MUSIQUES

forum de littérature et de musique
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le moyen-âge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mombro
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: le moyen-âge   Ven 9 Juil - 12:31



Forum le bar à cultures Administrateurs :mombro, cléopatre
Forum le bar à cultures
Connecté sous mombro | Se déconnecter
en ligne : mombro (les classiques), et 2 inconnus visitent le forum
Inscription Inscription | Profil Profil | Messages Privés Messages Privés | Recherche Recherche | Online Online | Aide Aide | Créer un blog gratuit

forum Index du forum forumles classiques forumle moyen-âge


forumNotification par email | forumPrévenir les modérateurs
Pages : 1 2 Suiv.
Auteur : Sujet: le moyen-âge Bas
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 02/02/2006 23:02:15
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
parlons des oeuvres et des auteurs dont les écris nous sont parvenus.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
cici
Modérateur
Messages postés : 4761
écrivain réputé
cici
Posté le 07/02/2006 17:01:05 83.153.73.176 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet cici Send a private message to cici
j'ai bcp ka période du moyen age,mais j'ai oublié mes cours d'histoire! http://yelims4.free.fr/MDR/MDR98.gif

http://stebabou.free.fr/rennes/ren9.gif
passionné(e)s de l'antique?
nini
Messages postés : 476
première publication
nini
Posté le 08/02/2006 09:10:02 86.198.206.165 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet nini Send a private message to nini
j avais vaguement lue un poeme, mais je ne remet pas la mains dessus

http://img481.imageshack.us/img481/4494/souris8ud.gif
http://img151.imageshack.us/img151/3179/bannini9mq9fq3pn4qp.jpg
http://the-rex-show.aceboard.fr/i
Charlotte
Messages postés : 4182
écrivain réputé
Charlotte
Posté le 08/02/2006 10:17:10 81.242.240.29 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to Charlotte
Ma connaissance du Moyen-âge se limite aux "Visiteurs", mais si qqun pouvait citer une oeuvre "classique" cela rafraichirait peut-être une mémoire franchement défaillante?

titcharlottemimi http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Animaux/minielephant.gif Rêvez votre vie et vivez vos rêves...
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 08/02/2006 11:44:33
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
Thomas D'Aquin par exemple! ce sont surtout des textes religieux en fait comme presque seuls les moines savaient écrire. et reproduisaient les textes passés. la tradition était surtout orale comme les contes et légendes (4 fils aymons) qui seront transcris sur papier plus tard!

j'essayeerais de citer quelques textes et oeuvres du moyen âge. là je suis pris de court: je suis dans la paperasse qui n'et moyen ageuse que sur le fond! lol!

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
Titaziau
Messages postés : 1484
premier prix
Titaziau
Posté le 08/02/2006 12:34:15 81.244.166.245 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to Titaziau
Il a fallu attendre Gutenberg et la Réforme pour que les "écrits" sortent du milieu des initiés de l'époque et deviennent accessibles à tous ou presque tous (les gens qui savaient lire étant rares à l'époque dans les milieux populaires ou paysans
Gutenberg c'est qd même le 15ème siècle si je ne me trompe?

--Message edité par Titaziau le 2006-02-08 12:38:08--

ptit zoiziau zoli http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Animaux/moineau.gif
Titaziau
Messages postés : 1484
premier prix
Titaziau
Posté le 08/02/2006 12:48:15 81.244.166.245 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to Titaziau
J'ajoute que dès lors il serait peut être plus judicieux de parler de littérature " à propos" du moyen âge ça ouvrirait un peu le sujet déja très pointu

ptit zoiziau zoli http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Animaux/moineau.gif
Charlotte
Messages postés : 4182
écrivain réputé
Charlotte
Posté le 08/02/2006 12:56:49 81.242.223.111 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to Charlotte
On pourrait alors parler du "Nom de la Rose"??? J'ai adoré...

titcharlottemimi http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Animaux/minielephant.gif Rêvez votre vie et vivez vos rêves...
cléopatre
Administrateur
Messages postés : 3839
planquez vous tous j'arrive !
cléopatre
Posté le 11/02/2006 11:08:10
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to cléopatre
Sur cette période mes souvenirs sont très imprécis, je me souviens avoir étudié "La chanson de Roland" avec ses différents chapitres, mais si vous voulez que je vous en donne les explications, va falloir que je ressorte mes cours...
j'ai fait aussi un survol de la littérature satirique avec "le roman de Renard"

mais euhhh c'était il y a plus de 15 ans maintenant !!! http://smileys.inzenet.org/repository/Zen/0156.gif

http://img204.imageshack.us/img204/9563/animation3oq4.gif
Ardito
Messages postés : 4
B A BA
Ardito
Posté le 17/02/2006 00:02:58 82.249.73.38 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Envoyer un mail à Ardito Send a private message to Ardito
Perceval ou le Roman du Graalde Chrétien de Troyes http://www.gi.utc.fr/forum/smileys/livre.gif

Memento audere semper
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 17/02/2006 00:07:27
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
comment ai-je pu ne pas le citer en premier!!!! je suis impardonnable.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
Charlotte
Messages postés : 4182
écrivain réputé
Charlotte
Posté le 17/02/2006 17:02:21 81.242.222.178 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to Charlotte
La littérature du Moyen Âge est d'abord celle de l'élite féodale et reflète ses idéaux : piété, fidélité et bravoure. Le système féodal structure alors la société et se reflète dans la littérature : les scènes de guerres y sont nombreuses, la foi chrétienne omniprésente. Néanmoins, à partir de la fin du XIIe siècle, les bourgeois obtiennent, grâce à l'essor de la manufacture, des privilèges économiques et juridiques qui concurrencent les pouvoirs seigneuriaux. On voit apparaître alors de nouvelles formes, plus satiriques comme dans le Roman de Renart, ou plus lyriques comme dans la poésie des XIVe et XVe siècles, héritière de la poésie courtoise.

La plupart des auteurs de cette époque nous sont inconnus ; cet anonymat n'est pas simplement causé par le manque de documents disponibles pour cette période, mais aussi par une conception du rôle de l'auteur qui diffère totalement de la conception romantique actuelle. Les auteurs médiévaux se réfèrent très souvent aux antiques et aux Pères de l'Église, et tendent plus à remettre en forme ou à embellir les histoires déjà lues ou entendues qu'à en inventer de nouvelles. Même lorsqu'ils le font, il attribuent fréquemment leur œuvre à un tiers illustre ou imaginaire. On ignore ainsi les noms des auteurs de nombreuses œuvres importantes, notamment pour le Haut Moyen Âge. Le nom des auteurs commence à intéresser le public seulement à partir du XIIe siècle.

Dans leur majorité, les textes conservés sont éloignés de la version originelle de l'œuvre, parce qu'ils représentent soit la transcrïption des textes déclamés ou chantés, soit la copie des textes déjà transcrits. Au cours de la diffusion orale d'une œuvre, la « fidélité » à l'auteur, le plus souvent anonyme, reste très aléatoire. D'autre part, les copistes des monastères se permettent des modifications où bon leur semble. Une fois créés, les textes restent donc ouverts : chaque nouveau conteur ou copiste devient co-auteur en les modifiant selon ses propres goûts ou les goûts du jour.

La littérature médiévale a une réputation médiocre aux XVIe et XVIIe siècles. Au cours de la Renaissance par exemple, elle est traitée de « ténébreuse », d'« obscurantiste », de « barbare ». Au XIXe siècle, les Romantiques la redécouvrent, et l'apprécient à sa juste valeur. Aujourd'hui elle continue d'être lue et réinterprétée. Les mythes qu'elle a créés sont toujours source d'inspiration, comme par exemple celui de Tristan et Iseut, fondateur de la conception de l'amour occidental.

Fortiche Chacha!!!!!!!! images/icones/icon9.gif

titcharlottemimi http://smileys.sur-la-toile.com/repository/Animaux/minielephant.gif Rêvez votre vie et vivez vos rêves...
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 17/02/2006 20:30:22
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
même remarque! ça décolle! http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-251.gif

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
cléopatre
Administrateur
Messages postés : 3839
planquez vous tous j'arrive !
cléopatre
Posté le 18/02/2006 10:29:31
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to cléopatre
que dire de plus ? http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-251.gif

http://img204.imageshack.us/img204/9563/animation3oq4.gif
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 06/03/2006 23:27:37
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
dans le site en ligne ebook donné par cléo, il y a quelques textes anciens! j'ai télechargé quelques textes! je saus pas encore su je lirais car lire sur un écran est pas facile pour moi mais je dois avouer qu'il y a des textes captivants pour diverses périodes! à voir.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
cléopatre
Administrateur
Messages postés : 3839
planquez vous tous j'arrive !
cléopatre
Posté le 07/03/2006 14:24:50
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to cléopatre
http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-251.gif vous voyez qu'il est bien mon lien... http://yelims4.free.fr/MDR/MDR98.gif

http://img204.imageshack.us/img204/9563/animation3oq4.gif
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 07/03/2006 16:56:17
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
y a même un texte de darien! mais je l'ai en livre (je préfère). et d'autres prometteurs comme tout.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 15/04/2006 16:26:44
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
parmi les ouvrages de l'éditeur allia, j'ai coché ceci:

"de radiis d'al kindi (IXème siècle)"


par contre les textes de bernard de clairvaux m'attirent assez peu.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
cléopatre
Administrateur
Messages postés : 3839
planquez vous tous j'arrive !
cléopatre
Posté le 27/04/2006 13:41:14
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to cléopatre
parfois et même souvent trop confus...

http://img204.imageshack.us/img204/9563/animation3oq4.gif
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 27/04/2006 14:51:20
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
pô compris!


par contre faudra que je recharge les textes téléchargés! pffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
Pages : 1 2 Suiv.

forum Index du forum forumles classiques forumle moyen-âge

Haut
Aller à :
Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
Ajouter une réponse rapide

Ajouter une réponse rapide

Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit
[Analyse d'audience]

_________________
http://bar-a-cultures.aceboard.fr/

http://bar-cultures.monsite.orange.fr/index.jhtml

la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bar-cultures.monsite.orange.fr/index.jhtml
mombro
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: le moyen-âge   Ven 9 Juil - 12:32



Forum le bar à cultures Administrateurs :mombro, cléopatre
Forum le bar à cultures
Connecté sous mombro | Se déconnecter
en ligne : mombro (les classiques), et 2 inconnus visitent le forum
Inscription Inscription | Profil Profil | Messages Privés Messages Privés | Recherche Recherche | Online Online | Aide Aide | Créer un blog gratuit

forum Index du forum forumles classiques forumle moyen-âge


forumNotification par email | forumPrévenir les modérateurs
Pages : Prec. 1 2
Auteur : Sujet: le moyen-âge Bas
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 25/06/2006 23:26:14
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro

Citation :
01:55

> UNE VIE, UNE OEUVRE
Chrétien de Troyes
par Claude Mettra
1ère diffusion : 20/7/89


france culture cette nuit.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
manon
Messages postés : 40
premier chapitre
manon
Posté le 03/10/2006 01:34:38 86.209.55.91 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Envoyer un mail à manon Send a private message to manon
houlala, j'espère que mes souvenirs sont bons, j'ai fait mes études il y bin longtemps, j'avais 4 heures de littérature/semaine, et j'ai dû faire une élocution sur la naissance de la littérature : un des plus anciens poèmes : LA CANTILENE DE SAINTE EULALIE (878) un poème qui raconte l'histoire d'une jeune martyre et la littérature au moyen âge : en fait ce sont les trouvères qui allaient de château en château qui véhiculaient des chansons de geste : il y avait la chanson de roland,par exemple et en opposition aux chansons à la gloire de, il y a eu le roman de renart (sur lequel s'est basé la fontaine)

voilà ce que j'ai trouvé http://www.chanson-de-geste.com/Composition.htm :

ils le disent mieux que moi !

QU'EST-CE QU'UNE CHANSON DE GESTE ?



Dans les dernières années du XIe siècle apparaissent à peu près simultanément deux formes littéraires très différentes, mais qui toutes deux rompent nettement avec les modèles que pouvaient offrir les lettres latines, et qui toutes deux allaient constituer pour un temps les manifestations essentielles de la littérature romane : la chanson de geste en langue d'oïl et la poésie Lyrique des troubadours en langue d'oc. La plus ancienne chanson de geste, La chanson de Roland dans la version du manuscrit d'Oxford, date sans doute des alentours de 1098 et le premier troubadour, le comte de Poitiers et duc d'Aquitaine Guillaume IX, a vécu de 1071 à 1127.



Définition et nature du genre :

Les chansons de geste sont des poèmes narratifs chantés - comme leur nom l'indique - qui traitent de hauts faits du passé - comme leur nom l'indique également. Le mot geste correspond en effet à un nominatif féminin singulier gesta qui s'est substitué, à une époque où la différence de longueur des voyelles finales n'était plus entendue, au neutre pluriel gesta, du participe passé de gero "choses accomplies, hauts faits, exploits".

Ces poèmes ont une forme particulière : ils sont composés de laisses (strophes de longueurs irrégulières) homophones et assonancées. Le mètre employé est le décasyllabe à césure mineure (4/6) ou, moins souvent, majeure (6/4). Vers la fin du XIIe, la mode de l'alexandrin concurrencera le décasyllabe. Mais au XVIe siècle encore le décasyllabe est senti comme le mètre épique par excellence, puisque c'est lui que choisit Ronsard pour sa Franciade.

Le mot laisse à lui seul peut donner une première idée de ce qu'est l'esthétique des chansons de geste. Ce dérivé du verbe laissier, venant du bas latin laxare, signifie "ce qu'on laisse" et revêt à partir de là des sens variés : celui de 'legs, donation" aussi bien que celui d'"excrément". Dans le domaine littéraire, il désigne d'une façon générale un morceau, un paragraphe, une tirade d'un texte ou d'un poème, qui forme un ensemble, s'étend d'un seul tenant, est récité ou chanté d'un seul élan, sans interruption. La composition épique en laisses implique ainsi une suite d'élans successifs, séparés plus qu'enchaînés.

Il n'y a pas de pure narrativité dans la chanson de geste, pas de linéarité du récit, comme si l'intérêt n'était pas au premier chef de savoir ce qui va se passer ensuite. Elle paraît jouer d'un perpétuel mouvement de ressac et se plaît aux répétitions et aux échos : successions de laisses répétitives, qui ne diffèrent que par l'assonance et par d'infimes variations de point de vue ou de contenu, selon le procédé dit des laisses parallèles ; reprises incessantes de formules couvrant un hémistiche ou parfois un vers entier ; effets de refrain comme le fameux Halt sunt li pui... de La chanson de Roland ; effets de symétrie - toujours dans La chanson de Roland, celle entre la désignation de Ganelon comme ambassadeur, puis de Roland comme chef de l'arrière-garde...

L'autre trait caractéristique des chansons de geste est leur contenu. Elles traitent de sujets essentiellement guerriers qui ont la particularité de se situer généralement à l'époque carolingienne, le plus souvent au temps de Charlemagne ou de son fils Louis le pieux.

Un grand nombre de chansons furent composées ou remaniées au XIIe siècle, de 1130 environ à 1180. Puis le souci nouveau de classer ces poèmes en cycle conduisit les trouvères à imaginer de nouveaux épisodes destinés à relier entre eux les récits dispersés et primitivement indépendants. Cette production complémentaire s'est largement développée au XIIIe siècle ainsi qu'au début du XIVe siècle. Le XVe siècle assurera enfin la diffusion des légendes épiques sous forme de remaniements en prose. Georges Doutrepont a relevé une cinquantaine de remaniements.

"Ce qui fait le contenu d'une oeuvre épique, ce n'est pas une action isolée et arbitraire, ni un événements fortuit, mais une action que ses ramifications rattachent à la totalité de son époque et de sa vie nationale." (Hegel, p. 109 du tome IV)

D'où viennent-elles ?

Le problème majeur, concernant les épopées, est celui des origines. L'écart chronologique entre les faits plus ou moins historiques rapportés dans les chansons et les époques où elles apparaissent permet de se demander si elles n'ont pas été précédées de composition antérieures dont il reste à déterminer le caractère. La question s'est posée dès l'époque romantique où l'on a cru la résoudre en s'inspirant des théories de Wolf sur la genèse des poèmes homériques, de Herder sur les poèmes d'Ossian, de Lachmann, à propos des Niebelungen, des frères Grimm, favorables à l'inspiration populaire. L'existence de chants primitifs de caractère lyrique, improvisés sous le coup même des événements, fut affirmée par Fauriel en 1829, par Amaury Duval, en 1835, par Paulin Paris, en 1851, à propos de La Chanson de Roland. Après eux Jean-Jacques Ampère, Gaston Paris, et sous son inluence, Léon Gautier, définirent ces chants primitifs comme des cantilènes lyrico-épiques en langue germanique, remaniées et compilées ultérieurement par les jongleurs du Xe au XIe siècle. Cette hypothèse, que n'appuyait en réalité aucun texte précis fut généralement admise, en dépit des réserves de Paul Meyer, jusqu'au jour où Pio Rajna s'avisa de tout remettre en question.

De 1884 à 1900, les historiens de la littérature s'en sont tenus, suivant leur préférences, aux théories de G. Paris ou de P. Rajna. Mais déjà s'élèvent des voix, vers la fin du siècle, pour suggérer le rôle des moines et souligner l'importance des lieux de pèlerinage. Joseph Bédier se fait le porte-parole de cette pensée. Il établit que dans une cinquantaine d'églises jalonnant les routes d'accès aux plus fameux pèlerinages, s'était conservé le souvenir des héros épiques. D'où la formule : "au commencement était la route et le sanctuaire". Cette pensée est par ailleurs soutenue par Marcel, le narrateur du Temps retrouvé de Marcel Proust : " Le château expliquait l'église qui, elle-même, parce qu'elle avait été un lieu de pèlerinage, expliquait la chanson de geste. " (p. 136, Nouvelle Revue Française, T. VIII)

Les romans en prose et même ceux mis en vers, ont toujours été destinés à être lus. Les chansons de geste n'ont été dérimées que quand leur véritable vitalité avait pris fin : au XIIIe siècle, elles étaient encore chantées.

La chanson dans le texte...

"Comme on le sait, le Moyen Age ignore la propriété littéraire, mais la présence d'une signature a souvent pour effet de limiter la tentation des remanieurs - et encore n'est-ce pas toujours le cas. A cette époque, on conçoit très généralement le texte littéraire comme un bien commun, susceptible d'être "amélioré" (détérioré ?) ou remis au goût du jour au gré des ambitions ou des intérêts commerciaux des jongleurs. C'est que l'essentiel de la production en langue vulgaire était destinée (...) à la récitation publique sur les champs de foire, les lieux de pèlerinage, carrefours, étapes diverses et, bien entendu, dans les cours seigneuriales. La récitation pouvait d'ailleurs laisser une place plus ou moins large à l'improvisation, ce qui ne favorisait évidemment pas une transmission fidèle des textes. De surcroît; chaque jongleur souhaitait pouvoir annoncer une oeuvre sinon originale, du moins peu connue, ou une version nouvelle, meilleure que toutes les autres, d'un texte déjà répandu. Ces conditions particulières de diffusion expliquent la diversité des copies conservées et la fréquente impossibilité de retrouver la forme originelle. Les éditeurs modernes sont donc réduits à éditer le texte qui leur semble le meilleur ou le plus ancien, en le corrigeant à l'aide des autres manuscrits, mais en sachant qu'ils n'éditent qu'une forme privilégiée prise par ce texte et non le texte d'un écrivain unique qui aurait simplement subi des altérations involontaires ou limitées." (Dominique Boutet, pp. 29-30) Mais ces textes, comment nous ont-ils été transmis ? L'imprimerie n'a été inventée qu'au XVe siècle et il a donc fallu, avant cette date (approximativement 1440), copier les oeuvres à la main. Le support et l'œuvre qui y est copiée est ce qu'on appelle un manuscrit. Nous pouvons aisément imaginer le travail fastidieux que peut représenter la copie d'une chanson (même si elle ne fait que 6000 vers...), ou de tout autre forme littéraire. C'est pourquoi, il est fréquent de trouver des variantes, des transformations non intentionnelles, des remaniements... Cela peut être dû à l'inattention mais ces "variantes de scribe" peuvent prendre une plus grande ampleur. Loin de se limiter à l'orthographe, ces variantes peuvent intéresser la versification, le vocabulaire, le temps des verbes, l'organisation grammaticale de la phrase. On parlera de remaniement lorsqu'un projet précis s'ajoute à la simple volonté de recopier un texte. Il peut être idéologique ou professionnel. Cette réécriture peut affecter la structure de l'œuvre, en élaguant des épisodes ou en transformant leur nature. Une attitude caractéristique de remanieur consiste à gonfler des épisodes accessoires.

Mais parfois, certains manuscrits peuvent présenter des versions appauvries, voire squelettiques que peut seule expliquer l'hypothèse d'une transmission mémorielle déficiente. Les auteurs de ces versions ne disposaient pas d'un modèle écrit, et leur intention n'était pas de modifier le texte dont ils cherchaient au contraire à consigner une trace et qu'ils ne connaissaient sans doute que pour l'avoir entendu.

"Pourquoi les jongleurs et les trouvères exécutent-ils ces oeuvres ? Le public écoutait volontiers les chansons de geste. Sinon, comment les jongleurs auraient-ils pu espérer se faire payer pour leurs récitations ? Ils interrogent : "voulez-vous ouïr bonne chanson et avenante ?" Mais ils se taisent sur les qualités littéraires de leur oeuvre, si ce n'est pour nous assurer qu'ils connaissent mieux leur matière que les autres. Leur but principal est d'intéresser par des histoires. N'est-ce pas le but de tout conteur ?" (p. 61 de Robert Guiette).

Dès qu'un histoire est bien connue, et c'est le cas de la plupart des chansons de geste à l'époque, "suivre l'histoire, c'est moins enfermer les surprises ou les découvertes dans la reconnaissance du sens attaché à l'histoire prise comme un tout qu'appréhender les épisodes eux-mêmes bien connus comme conduisant à cette fin. Une nouvelle qualité du temps émerge de cette compréhension" (p. 105 de Paul Ricoeur, tome 1).

Chantant l'exploit individuel en lui donnant un retentissement collectif, l'épopée était fortement marquée par une vision oligarchique du monde. Elle a ainsi pu fournir à l'aristocratie un appui non négligeable dans sa recherche d'histoires fondatrices et légitimantes.

et sur le roman de renard :

Le Roman de Renart (v. 1170 - v. 1250)
--------------------------------------------------------------------------------

Le Roman de Renart n'est pas un roman, mais un ensemble disparate de récits en octosyllabes de diverses longueurs, appelés dès le Moyen Âge des branches. On dénombre 25 à 27 branches de 300 à 3000 vers, dont la plupart des auteurs sont anonymes, soient quelques 25 000 vers. La branche II, la plus ancienne (v. 1170) est attribuée à Pierre de Saint-Cloud. Dès le XIIIe siècle les branches sont regroupées en recueils, auxquels des effets d'intertextualité de plus en plus nombreux confèrent une unité. Ces textes sont issus d'une longue tradition de récits animaliers en latin, notamment Ysengrinus (v. 1148-1149, 6500 vers en distiques latins, attribués au clerc flamand Nivard, où on trouve le personnage de Reinardus), ainsi que des fables ésopiques regroupées au Moyen Âge dans des recueils nommés Isopets. Le personnage de Renart rencontre un grand succès dès le Moyen Âge, et il est encore vivant aujourd'hui, surtout dans la littérature enfantine. Son nom a même remplacé le terme de goupil pour désigner l'animal.

Renart est un héros complexe et polymorphe (parfois bon petit diable ou marginal redresseur de torts, parfois obsédé sexuel ou hypocrite démon). Il incarne la ruse intelligente (ou engin) liée à l'art de la parole : comme dans les fabliaux, la structure narrative de base est celle du bon tour joué par Renart, le décepteur. Ses aventures mettent en scène un monde animal aux caractéristiques largement mais pas totalement anthropomorphiques : la queue souvent dépasse de l'armure. Ces textes satiriques ont des fonctions diverses : parodie littéraire des chansons de geste et romans courtois, mais aussi critique sociale (dénonciation de la faim, anticléricalisme), transgression de tabous religieux (Dieu est absent) ou psychologiques (l'antagonisme central entre Renart et Ysengrin le loup remonte à la scène primitive qu'est le viol de la louve). Les oeuvres les plus tardives (Renart le Bestourné (à l'envers) de Rutebeuf, ou l'anonyme Renart le Contrefait, 1319-1342) accentuent cette tonalité satirique. http://gallica.bnf.fr/themes/LitMAw.htm

et aussi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Roman_de_Renard

et puis, on passe à ronsard, mignonne allons voir si la rose est éclose ... si je me souviens bien, et à Villon, à la ballade pendus



je veux point faire étalage de ma culture, mais étant de mère néerlandophone, c'est toujours à l'étranger que la langue française est étudiée avec le plus de profondeur, un vocabulaire plus élaboré utilisé etc o) et moi, je suis très gourmande en culture française que j'enrichis encore et encore parce que on ne sait jamais tout lol !

--Message edité par manon le 2006-10-03 01:41:46--

manon
Messages postés : 40
premier chapitre
manon
Posté le 03/10/2006 01:36:57 86.209.55.91 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Envoyer un mail à manon Send a private message to manon

Citation :
cléopatre a dit :

Sur cette période mes souvenirs sont très imprécis, je me souviens avoir étudié "La chanson de Roland" avec ses différents chapitres, mais si vous voulez que je vous en donne les explications, va falloir que je ressorte mes cours...
j'ai fait aussi un survol de la littérature satirique avec "le roman de Renard"

mais euhhh c'était il y a plus de 15 ans maintenant !!! http://smileys.inzenet.org/repository/Zen/0156.gif




quelle jeunette, moi, c'était en 1970 http://yelims4.free.fr/MDR/MDR98.gif http://yelims4.free.fr/MDR/MDR98.gif http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-251.gif

mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 03/10/2006 11:22:59
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

qui dit mieux?








je sors.

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
manon
Messages postés : 40
premier chapitre
manon
Posté le 06/10/2006 01:36:11 86.206.244.235 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Envoyer un mail à manon Send a private message to manon
traite-moi de moyenne-âgeuse, tant que t'y es http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-251.gif

mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 06/10/2006 10:16:44
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
meuh non sieur chevalier de la table ronde!




hips!

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
manon
Messages postés : 40
premier chapitre
manon
Posté le 06/10/2006 15:00:08 86.206.244.235 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Envoyer un mail à manon Send a private message to manon
et en plus, il me traite d'homme http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-251.gif

cléopatre
Administrateur
Messages postés : 3839
planquez vous tous j'arrive !
cléopatre
Posté le 06/10/2006 23:57:59
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to cléopatre

Citation :
manon a dit :



quelle jeunette, moi, c'était en 1970 http://yelims4.free.fr/MDR/MDR98.gif http://yelims4.free.fr/MDR/MDR98.gif http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-251.gif



je ne naissais qu'un an plus tard moi....

http://img204.imageshack.us/img204/9563/animation3oq4.gif
mombro
Administrateur
Messages postés : 13390
ADMINISTRATOR I
mombro
Posté le 07/10/2006 00:48:39
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet mombro Send a private message to mombro
j'ai eu peur que c'était un an après le moyen âge!


hips!


moi 5 après 1970. lol!

http://www.hiboox.com/images/0907/d1c9d7.jpg
la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page
cici
Modérateur
Messages postés : 4761
écrivain réputé
cici
Posté le 07/10/2006 14:10:30 88.121.157.80 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet cici Send a private message to cici
moi 11 après 1970

http://stebabou.free.fr/rennes/ren9.gif
passionné(e)s de l'antique?
cléopatre
Administrateur
Messages postés : 3839
planquez vous tous j'arrive !
cléopatre
Posté le 07/10/2006 18:40:16
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Send a private message to cléopatre
tain que vous êtes jeunes !!!! vous nous devez le respect !!!

http://img204.imageshack.us/img204/9563/animation3oq4.gif
cici
Modérateur
Messages postés : 4761
écrivain réputé
cici
Posté le 07/10/2006 19:10:16 88.121.148.174 - Modération
Profil Editer ce message Répondre en citant ce message /!\ Supprimer le sujet Visiter son site internet cici Send a private message to cici
oui oui

Mdame

http://stebabou.free.fr/rennes/ren9.gif
passionné(e)s de l'antique?
Pages : Prec. 1 2

forum Index du forum forumles classiques forumle moyen-âge

Haut
Aller à :
Membre: Ajouter ce sujet à mes favoris | Envoyer ce sujet à un(e) ami(e) | Imprimer ce sujet
Modérateurs : Déplacer ce sujet | Fermer ce sujet | /!\ Supprimer le sujet
Ajouter une réponse rapide

Ajouter une réponse rapide

Administration
Modération
Ce forum pour votre site ?
AceBoard Forum Gratuit v 5.3
Download Premium Web Templates! - blog gratuit
[Analyse d'audience]

_________________
http://bar-a-cultures.aceboard.fr/

http://bar-cultures.monsite.orange.fr/index.jhtml

la vie est un roman dont je n'ai pas envie d'effleurer la dernière page.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bar-cultures.monsite.orange.fr/index.jhtml
 
le moyen-âge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moyen Format
» Moyen format kinaflex 6x6 besoin de conseils achat/dvt/etc...
» [Falcones, Ildefonso] La cathédrale de la mer [Barcelone - Moyen-âge XIVème siècle]
» Précision sur l'appareil photographique [niveau moyen]
» pb moyen régime 2T

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAR A CULTURES ET A MUSIQUES :: LE BAR A CULTURES :: la petite bibliothèque de Mombro et ses ami(e)s :: classiques de la littérature-
Sauter vers: